Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 08:10

               Je vous présente le nouveau spectacle de France Théâtre,

"Notre Dame des Banlieues" que les classes de quatrièmes iront voir jeudi 19 février à 9h30 au Teatro Italia. Voici la présentation du spectacle, du matériel pour se préparer et toutes les chansons avec les textes.

 

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo


Personnages et lieux principaux
Esméralda: La belle gitane est désirée par tous les hommes. Elle est insaisissable, libre et espiègle, mais aussi optimiste, généreuse et, parfois, naïve. Elle tombe amoureuse de Phoebus, ce qui provoque le désespoir de Quasimodo et la haine de Frollo.

Quasimodo: Le sonneur de cloche vit seul dans la cathédrale de Notre-Dame. Il est infirme, bossu, difforme, ce qui cache sa profonde gentillesse. C’est un orphelin qui fut abandonné par sa mère sur les marches de la cathédrale. Frollo l’a adopté.
Claude Frollo: L’archidiacre de Notre Dame représente le pouvoir. Il a pris Quasimodo sous sa
protection quand il était enfant. Il méprise les gitans, mais tombe sous le charme d’Esméralda. Il
devient ensuite esclave de sa passion, ce qui lui fera faire le pire.
Phoebus: Le capitaine de garde de Paris. Il est beau, mais n’est pas quelqu’un de bien. Il n’est
pas véritablement amoureux d’Esméralda : il la désire seulement et la traite comme un objet. Il
joue avec ses sentiments alors qu’il est fiancé.

             
                                     La Cathédrale de Notre-Dame de Paris

La cathédrale de Paris se situe sur l’Île de la
Cité, au milieu de la Seine. Elle date du XIIe
siècle et son architecture est « gothique », un
style qui s’est répandu en France à la fin du
Moyen-Age. Il se caractérise par des églises plus
hautes, plus légères et lumineuses que celle qui
existaient auparavant, de style « roman ». Le
gothique doit son nom aux italiens, qui
considéraient ce mouvement comme l’oeuvre
des barbares installés en Europe après la chute
de l’empire romain: les « goths ».

 

Pourtant, aujourd’hui, Notre-Dame de Paris est considérée comme une merveille de la ville, avec ses gargouilles, ses voûtes et ses vitraux. Les gargouilles sont les statues installées sur le toit, qui servaient à faire peur aux démons et à les éloigner de la ville. Depuis le parvis, aujourd’hui encore, est calculé la distance entre la capitale et toutes les autres villes de France! Depuis plus de 800 ans, la cathédrale est un lieu important de l’histoire de France: c’est là, par exemple, qu’eurent lieu de nombreux événements de la guerre de Cent ans, entre la France et l’Angleterre. C’est aussi là que Napoléon fut sacré empereur. Pourtant, à l’époque de Victor Hugo, le bâtiment tombait en ruine, et l’on pensa même à le détruire ! Heureusement, l’écriture de Notre-Dame de Paris rendit impossible ce projet. Aujourd’hui, la cathédrale est l’un des lieux les plus visités de la capitale!
Dans l’histoire, Quasimodo est le sonneur de cloche. La cathédrale est un lieu d’asile : toute personne qui y entre peut demander la protection de l’Eglise et ne sera pas arrêtée par les autorités, quel que soit son crime. Du haut des tours, on peut voir toute la ville de Paris. De ce perchoir, Quasimodo observe le monde, car il n’a pas le droit d’en sortir. C’est devant la cathédrale que Frollo a trouvé Quasimodo, que se déroule la « Fête des Fous » et qu’Esméralda est pendue.


La Cour des Miracles
La Cour des Miracles est le lieu où vivent tous les pauvres, les malfrats et les mendiants de la ville de Paris. Son nom lui a été donné ironiquement par les Parisiens du Moyen-Age car il y avait autrefois à cet endroit beaucoup de mendiants. Durant la journée, ces derniers semblaient
tous borgnes, boiteux ou malades. Mais la nuit, quand ils rentraient chez eux, comme par
« miracle », ils étaient tous guéris. En vérité, ils faisaient exprès d’être infirmes pour attendrir
les habitants et récolter plus d’aumônes. C’est pour cela qu’on appelle cet endroit la « Cour
des Miracles ».
À l’époque, la Cour des miracles était une véritable ville dans la ville, avec ses propres règles et
ses propres lois. Cet endroit dangereux s’organisait autour de différentes places, dont la
principale fut la Grande Cour des Miracles. Ces places communiquaient grâce à des tunnels
souterrains. Le Roi de France n’avait alors aucun pouvoir à cet endroit. Pire: les mendiants se
choisissaient même leur propre roi, le « roi des voleurs »!
C’est le roi Louis XIV, surnommé le « Roi-Soleil », qui ordonna la destruction de la Cour des
miracles. Ce fut une très bonne nouvelle pour les autres habitants, qui s’installèrent à leur
place. Depuis, l’endroit est connu à Paris sous le nom du quartier de « Bonne-nouvelle »!

Du temps des cathédrales au temps des HLM
La dynamique de la ville: évolution urbaine.
Le centre-ville est devenu trop cher et la Cour des Miracles s’est déplacée en périphérie. La Cour des Miracles était l’endroit caché au centre de Paris où vivaient les habitants les plus pauvres. Elle était située en plein centre-ville car à l’époque ce ne sont pas des endroits que la bourgeoisie et la noblesse fréquentent. Depuis la rénovation urbaine de Paris par le préfet Haussmann, les loyers sont beaucoup plus chers dans les immeubles du centreville.
Les ouvriers et les familles pauvres se sont donc déplacés dans les villes autours de Paris.
Ces villes se développent et forment aujourd’hui un tissu urbain continu avec la ville de Paris. Des logements sociaux ont été construits pour loger les personnes aux revenus les plus faibles. Les conditions de vie ont beaucoup évoluées même si il reste encore des progrès à accomplir. On peut quand même noter une similitude : malgré le réseau de transport important de la région
parisienne, la banlieue est plutôt isolée par rapport à Paris, comme les habitants de la cours des miracles vivaient isolés par rapport aux nobles et aux bourgeois. La question sociale de la pauvreté a des répercussions sur la dynamique de la ville.

Partager cet article

Repost0

commentaires